Banner du fabricant - Fürstenberg Porzellan - 3840x1440
Fürstenberg

Fürstenberg Porzellan

La manufacture de porcelaine de Fürstenberg peut regarder en arrière sur un long passé de traditions. L'histoire commence avec une lettre du 11 janvier 1747 et une injonction du Duc Charle 1er de Brunswick - Wolfenbuettel.

Filtre 

Catégorie principale  
Offre
Trier par: Popularité  


Fürstenberg Porzellan, procelaine de qualité

La manufacture de porcelaine de Fürstenberg peut regarder en arrière sur un long passé de traditions.

Au 18ème siècle
Le 11 janvier 1747, le duc Charle 1er de Brunswick, dans une lettre à son Maître chasseur de Cour, demandait de «tout mettre en œuvre pour fabriquer de la porcelaine au Château de Fürstenberg.
En 1750, on réussit pour la première fois, à cuire une série des morceaux acceptables, composés de quartz, de feldspath et de kaolin. En 1753, le duc disposait enfin de la porcelaine qui sera marquée plus tard en manufacture du «F» bleu encore aujourd’hui témoin de la marque.
En 1757/58 Fürstenberg devient le centre artistique de son temps. Brunswick ouvre en 1756 une société affiliée de peinture multicolore. Il réussit à gagner la collaboration de peintres connus tels que Pasha J. F. Weitsch, qui influença beaucoup, à l’époque la peinture de paysage, pour le lier finalement à l'usine.

Vers 1780, les pots-pourris et vases de Fürstenberg sont de vrais Best-seller. Comme seule manufacture, en plus de KPM, Fürstenberg peut installer un bureau de vente à Berlin, malgré l'interdiction d'importation de porcelaine "étrangère" en Prusse.
« vin rouge, beurre et fromage pour tous les travailleurs »,c’est le don que fit le français Louis Victor Gerverot, quand il reprit désormais la direction de l'usine, en 1797. Au cours de la période du « Français », la manufacture de porcelaine Fürstenberg est devenue la « manufacture Royale ».

Au 19ème siècle
De 1840 à 1850, elle développe une vaste collection de tasses de collection qui deviennent un véritable succès, les anciennes formes sont entretenues, de nouvelles voient le jour. En 1859, la manufacture grand-ducale va être louée à des particuliers, pour être finalement en 1888 transformée en une société d’actionnaires.

Au 20ème siècle
En 1904, la première série de manufacture proposera un service de vaisselle, café et service à thé dans le même modèle. La demande de l’«Art de Fürstenberg » augmente, il en résulte la création d’un atelier de peinture extérieur à Dresde, en 1906.
Une inondation en 1923, ruinera les fours à porcelaine et détruira plusieurs tonnes de briquettes. La production va être considérablement limitée. Avec l'inflation, la vente s'effondre à tel point que la manufacture de porcelaine doit fermer temporairement en 1926.
Avec des chiffres d'exportation en hausse, particulièrement aux États-Unis (y compris chez Tiffany's) les pertes peuvent être un peu compensées à la fin des années vingt. Les spécialités de l'usine sont maintenant des accessoires tels que les vases de style Art Déco, boîtes, et nécessaires d’écritures, etc...
Dans les années 1930, la manufacture de porcelaine Fürstenberg est parmi les rares manufactures à mettre en œuvre de manière conséquente, une rupture radicale de la seule conception de fonctionnalité pour se concentrer en particulier sur le design de sa porcelaine.
La "Form 639" par Wilhelm Wagenfeld sera récompensée en 1937 à l'occasion de l’exposition universelle de Paris par la médaille d'or. Dans le même temps, deux vases conçus par le céramiste Möller Siegfried sont inclues dans la collection du "deutschen Warenkunde".
L'après-guerre assure un boom de longue durée. Les personnes ont un énorme besoin refoulé, et l’« or blanc » devient de plus en plus populaire. Fürstenberg a réussi le saut dans la modernité grâce à sa conduite déterminée vers ses nouveaux objectifs.

Le succès de la porcelaine

Fürstenberg remporte l'appel d'offre pour le cadeau officiel de l'Expo 2000. Les représentants de chaque pays reçoivent une coupe Expo et laissent leur empreinte de main dans la porcelaine sur le « Wall of Fame », qui est aujourd'hui exposé dans le musée dans le château de Fürstenberg.
2003 est l'année des prix : l'ensemble de cinq coupes QI du coréenKap-Sun Hwang reçoit le "Red Dot : best of the best" pour l'excellente qualité de conception. De plus , la série d’articles cadeaux TWIST reçut le prix « Design Plus award 2003".
En 2004, sort l'histoire en deux volumes « La manufacture de porcelaine Fürstenberg » par l'ancienne conservatrice Dr Beatrix Freifrau von Wolff Metternich.
En 2006, la manufacture coopère avec sieger design et développe la marque Sieger de Fürstenberg. En même temps, un réalignement de la marque traditionnelle s’opère, et se manifeste par la modernisation des gammes de produits et une refonte de l'identité corporative.
À l'occasion de l’anniversaire pour ses 260 ans, Fürstenberg relance en 2007, le service créé en 1952 "Princesse". Il a une forme parfaite, une céramique extraordinaire, des éclats délicats, blanc pur et des décors, dont les accents sont incontestablement mis dans sa conception.

Carlo Dal Bianco et Fürstenberg

L'architecte italien Carlo Dal Bianco crée en 2009, une nouvelle forme qui combine des éléments classiques avec des influences contemporaines. Les décors de Oro et Este, ainsi que toutes les pièces puristes blanches peuvent être combinées ensembles. Luxueuse, moderne, de dimension internationale, c’est ainsi que se présente la manufacture de porcelaine Fürstenberg au début de l’année de jubilé en 2010 pour ses « 300 ans de porcelaine européenne ».

Page internet de Fürstenberg Porzellan


Designer