Rodolfo Bonetto



Rodolfo Bonetto

Rodolfo Bonetto (Milan 1929-1991) a commencé son activité en 1958 dans le domaine des biens de consommation durables, ainsi que dans la production de biens avec différentes spécialités : de l'électroménager aux installations sanitaires, des voitures aux instruments de musique, de radios aux instrumentations d'avions.

« Le travailleur qualifié », comme V. Gegotti le définissait, savait combiner les technologies de productions et les matériaux avec les aspects de l'ergonomie et une étude appropriée des formes. En tant que professeur à l'école supérieure de design d'Ulm (1961-1965), il a reçu six fois le Compasso d'Oro pour des objets tels que le réveil Sfericlock (Veglia Borletti, 1963), la machine-outil avec commande numérique O.C.N. (Olivetti, 1967), l'appareil microfilm automatique (BCM, 1970), ainsi que l'aménagement intérieur pour le 131 supermirafiori (Fiat, 1978).

Dans les années 1972 à 75, il a conçu avec N. Matsunaga le centre de fabrication Horizon 2 (Olivetti) et le Zentrale Wiz polyfonctionnel (1981). Rodolfo Bonetto, qui a également conçu de Motor Fire (1984), le rotor téléphone public pour l'opérateur téléphonique italien Sip (1989) et le mécanisme d'ouverture automatique pour Tore Cross 6 (Novotecnica), était membre du jury italien et international, ainsi que président de l'institution de design Icsid entre 1981 et 1983.

Rodolfo Bonetto est le seul designer italien qui n'a jamais réalisé de projet d'architecture et qui s'est toujours uniquement intéressé à la production en série. Après sa mort, il a été récompensé par le prix Compasso d'Oro en 1991 pour son œuvre complète, aujourd'hui perpétuée par le Studio Bonetto Design coordonné par don fils Marco. En 1994, ce dernier a également créé le Bonetto Design Center à Monte-Carlo en mémoire de son père, un centre qui produit des idées et des services pour les nouvelles disciplines en design.


Marques