Egon Eiermann



Egon Eiermann

Egon Eiermann n'était pas seulement un architecte. Né à Postdam, il est considéré comme le représentant le plus connu de la « 2ème Moderne », qui a après la 2nde guerre mondiale redonné vie aux pensées fondamentales du mouvement Bauhaus.

Né en 1904, il étudie tout d'abord l'architecture à Berlin, travaille à Hambourg et partage ensuite un bureau à Berlin avec Fritz Jaenecke. Mais, ce n'est qu'après la seconde guerre mondiale qu'Egon Eiermann connaît le succès.

Ses ébauches étaient marquantes et d'une clarté sobre, ce qui lui a valu la réputation de poursuivre le mouvement Bauhaus. Dans un essai, Eiermann a écrit que les vertus d'un architecte seraient « la propreté, la clarté et la vérité jusque dans le moindre détail. « Ce sont les vertus d'un ingénieur. »

Il est donc logique qu'Eiermann se soit concentré sur des constructions avec beaucoup d'acier et à l'aspect léger, qui sont encore aujourd'hui d'actualité grâce à leur clarté formelle. Des éléments nécessaires, comme les escaliers ou les puits de ventilation, n'étaient pas dissimulés mais transformés en caractéristique constructive et caractéristique visuelle de ses constructions. L'œuvre la plus monumentale d'Eiermann a été la reconstruction de l'église Kaiser-Wilhelm-Gedächtniskirche à Berlin qui est encore aujourd'hui au centre des controverses.

Eiermann est associé à Alvar Aalto et Arne Jacobsen car, conformément à la tradition architecturelle scandinave et comme ses célèbres contemporains, il a conçu des meubles qui s'inspiraient du langage de forme de son architecture.

En plus de son travail comme architecte et concepteur, Eiermann a été pendant des années professeur à la Technische Hochschule de Karlsruhe, où il a eu un grand impact sur les générations qui ont suivi. Le membre de l'académie des arts est décédé en 1990 en laissant des traces indélébiles dans l'architecture et sur la scène du design allemandes.

Site internet de Egon Eiermann


Marques